Les films ayant gagnés un prix à Sundance sont souvent relativement intimiste et surtout centrés sur les personnages, plus que sur le scénario. Le film de David Lowery n’échappe pas à cette pseudo règle. Allez, on commence par le synopsis :

Bob et Ruth s’aiment, envers et contre tout. Et surtout contre la loi. Un jour, un braquage tourne mal et les deux amants sont pris dans une fusillade. Quand Bob est emmené par la police, Ruth a tout juste le temps de lui annoncer qu’elle est enceinte. Dès lors, Bob n’aura qu’une obsession : s’échapper de prison pour rejoindre sa femme et son enfant. Mais quand il y parvient, quatre ans plus tard, le rêve correspond mal à la réalité. En fuite, poursuivi par la police et par les membres d’un gang, Bob peine à rétablir le lien avec sa famille. Ruth est devenue mère et elle ne veut pas d’une vie de cavale : courtisée par un policier attentionné, la jeune femme devra choisir entre le passé et l’avenir.

L’histoire est du coup des plus classique… Elle narre les « aventures » d’un couple de gangster texan qui se retrouvent séparés après une fusillade avec les sheriffs. L’homme, Bob Muldoon (joué par le très bon Casey Affleck, qui livre ici une belle prestation) prend sur lui d’aller en prison pour que sa femme Ruth Guthrie (jouée par l’exceptionnel Rooney Mara) puisse poursuivre et élever leur futur bébé. Le troisième larron de ce qui sera un triangle amoureux un peu calme est le jeune sheriff Patrick Wheeler (joué par Ben Foster), blessé lors de la fusillade par une balle perdue de Ruth, et qui prendrait bien, 4 ans après la fusillade, la place de Bob dans la petite famille.

Le scénario perd de la crédibilité lors de l’annonce de l’évasion de Bob, car on ne sent pas spécialement d’empressement à le retrouver dans le jeu du Sheriff Wheeler. En fait, si Rooney Mara livre une partition de mère élevant seule son enfant (avec l’aide du génial Keith Carradine en père adoptif), le reste du film manque cruellement de rythme. Vous me direz que c’est une habitude dans les films venus de Sundance… Malgré tout, on a vraiment l’impression que David Lowery à passer plus de temps à travailler avec son directeur de la photographie qu’avec ses acteurs. En fait, David Lowery réussi à maintenir son audience dans l’expectative, on attend toujours le moment ou cela va définitivement se lancer (dramatiquement hein, pas spécialement avec de la violence). Sauf que cela n’arrive jamais… Et quand la fin arrive, le climax n’est toujours pas là, du coup, on en sort avec rien. David Lowery réussi un film qui se perd dans sa propre mélancolie.

“Les Amants du Texas” – (Titre original : Ain’t Them Bodies Saints) de David Lowery, Avec Casey Affleck, Rooney Mara, Ben Foster et Keith Carradine sortira en salle chez nous le 18 septembre 2013.

21023666_2013073114405281